Sie befinden sich hier: tjfbg.de › Downloads › français › A l’abri du vent

في مأمن من الرياح - A l’abri du vent

Plus de plantes pour la protection des sols.

Contexte

  • La déforestation et le déboisement augmentent l'érosion des sols : le vent et l'eau érodent la couche supérieure du sol. Dans le pire des cas, des terres agricoles autrefois fertiles sont transformées en un désert où aucune plante ne pousse. 
  • De grandes superficies de terres arables sont particulièrement menacées. Sur les petits champs entourés de haies, le sol est mieux protégé.
  • En raison du changement climatique, il y a davantage de phénomènes météorologiques extrêmes (par exemple, tempêtes, inondations). Les terres arables doivent donc être mieux protégées à l'avenir.

Objectifs

  • Transmettre des connaissances et sensibiliser : quelles sont les conséquences pour la terre si les forêts sont coupées et les sols dégradés par l'agriculture intensive ? Quel rôle les humains et leur comportement de consommateurs jouent-ils dans ce processus ?

Déroulement

  • Coupez le papier en neuf petites bandes, coupez le fil en trois morceaux, accrochez trois bandelettes de papier à chacun des trois fils.
  • Retirez les morceaux latéraux de la boîte à chaussures.
  • Fixez les fils avec les bandelettes de papier dans la boîte à chaussures (par exemple avec du ruban adhésif). Recouvrez le fond de la boîte avec de la farine.
  • Faire deux haies : mettre les rameaux d’arbres épineux dans les barres de pâte à modeler.
  • Allumez lentement le sèche-cheveux à 30 cm du côté ouvert de la boîte à chaussures. Ensuite, placez la haie à 10 cm devant le côté ouvert de la boîte à chaussures et remettez le sèche-cheveux en marche. Placez une autre haie et allumez le sèche-cheveux.
  • Comment réagissent les bandes de farine et de papier ? Quelles différences peut-on observer lorsque l'on place des haies ?
  • Sans haies, le vent emporte la farine et les bandes de papier.
  • Si le vent rencontre une haie, il est d'abord dévié vers le haut, puis redescend un peu plus loin.
  • Grâce à la première haie, les petites bandes de papier à l'avant de la boîte à chaussures sont protégées et la farine vole beaucoup moins. A l'intérieur de la boîte à chaussures, les bandes se déplacent et la farine s'envole.
  • Avec une deuxième haie, le vent n'interfère plus avec les bandes ou la farine.

Prolongement

  • Discutez avec les enfants : comment pouvons-nous contribuer, par notre comportement de consommateur, à empêcher que davantage de forêts(tropicales) soient déboisées ? (Par exemple, en consommant davantage de fruits et de légumes produits localement. Cela peut réduire la consommation d'énergie pour la culture, la production et le transport des aliments et l'impact de l'agriculture sur le climat).

Adaptation inclusive

  • L’activité permet d’expérimenter de façon concrète les effets de l’agriculture intensive.