Sie befinden sich hier: tjfbg.de › Downloads › français › Attention, attention !

Chi chi chành chành - Attention, attention !

Un jeu populaire venant du Vietnam.

Objectifs

  • Apprentissage linguistique, stimulation de la concentration, de l’attention et de la coordination oeil-main.    

Paroles:

Chi chi chành chành
chi chi chành chành, 
cái đanh thổi lửa, 
con ngựa chết trương, 
ba Vương  ngũ Đế.  
Bắt dế đi tìm, Ù à ù ập.  

Attention, attention !
La torche crache du feu,
trois rois s'entraînent,
partent en mission,
trouvent des criquets, 
fredonnent.

Déroulement

  • L’un des enfants assure d’abord le rôle de meneur de jeu. Ce dernier étend son bras avec une paume ouverte en direction des autres enfants. L’ensemble des enfants doit être capable d’atteindre la paume de la main du meneur de jeu.
  • Les enfants commencent à tapoter avec leur index au milieu de la paume du meneur de jeu.
  • Pendant ce temps, tout le monde chante la strophe ensemble. À la fin de la strophe, le meneur de jeu fredonne à haute voix « Ù, À, Ù,  p » : il signale le dernier couplet avec un fredonnement prolongé. Il termine le vers avec une forte exclamation : «  p ! » en fermant rapidement la paume de sa main.
  • Au dernier son, tout le monde essaie de lever son doigt le plus rapidement possible. Celui ou celle qui n’a pas levé son index ou ne l'a pas levé assez rapidement se fait prendre.
  • L’enfant attrapé prend le rôle de meneur de jeu. Le jeu se poursuit et se répète jusqu’à ce que tout le monde décide d’y mettre fin.
  • Important : pendant que le vers est chanté et que les enfants fredonnent encore, tout le monde doit tapoter avec son index, encore et encore. Il ne doit pas être retiré ou remonté prématurément. Amusez-vous bien ! 

Prolongement

  • À la place de la strophe vietnamienne, il est également très amusant de réciter des textes qui n'ont aucun sens. L’essentiel est que le son final soit clair pour tout le monde.

Adaptation inclusive

  • Le jeu peut être joué partout et sans préparation. Il peut être joué de différentes manières et convient, par exemple, pour occuper les enfants lors de temps d'attente ou encore pour capter l'attention.
  • Si des personnes sont sourdes ou malentendantes et/ou ont des difficultés à s’exprimer oralement, utilisez un geste comme signal de fin pour  «  p ! »  (par exemple :  lever légèrement l’autre  bras, faire un signe du pouce vers le haut, plier une jambe, hocher la tête, etc). Lorsque c'est leur tour d’être meneur de jeu, la strophe peut être communiquée avec des gestes (par exemple avec un signe de la main, ou taper du pied en continu, donner le signal final en hochant la tête...).
  • Pour les personnes plus lentes : s’entraîner avant de débuter le jeu, par exemple à retirer l'index rapidement, puis les accompagner pour le début de la partie. 

Liens

https://tjfbg.padlet.org/d_nguyen/78jm3k7zs7eedayn